Article 42

Posté le 14/08/2018 à 14h09 par admin
Partager sur Facebook
Partager sur Twitter

14/08/2018 à 14h09

LUTTE CONTRE LA MALNUTRITION : l’INSTITUT DE TECHNOLOGIE ALIMENTAIRE ET la CELLULE DE LUTTE CONTRE LA MALNUTRITION en marche vers un partenariat

Ce 7 août 2018, l’Institut de Technologie et la Cellule de Lutte contre la Malnutrition ont tenu une séance de travail dans les locaux de l’Institut sous la conduite de Dr Mamadou Amadou SECK et Dr Abdoulaye KA, respectivement Directeur Général de l’ITA et Coordonnateur de la CLM.
Cette réunion a permis à l’ITA de présenter les résultats de plus d’un demi-siècle de recherche & développement dans l’agroalimentaire. En effet, il a montré qu’une bonne partie des technologies et innovations mises au point sont déjà transférées et ont servi à la création et au développement de micros, petites et moyennes industries agroalimentaires. En outre l’ITA a montré qu’il existe encore d’autres résultats de recherche qui ne sont pas encore bien exploités et qui peuvent servir à la création d’activités génératrices de revenus en plus de d’améliorer la nutrition des consommateurs.
Quant à la CLM, elle a présenté son plan national de développement de la nutrition dont les piliers intègrent i) la production d’aliments à haute valeur nutritive et ii) la transformation, la distribution et la tarification. Tous ces piliers ne pourraient être mis en œuvre sans l’intervention de l’ITA.
Par ailleurs, les deux structures ont pendant longtemps travaillé ensemble dans le cadre de la mise en œuvre du programme national de fortification des aliments en nutriments.

A l’issue des travaux, les deux structures ont retenu de :

• signer un protocole d’accord cadre pour organiser le partenariat ;
• désigner des points focaux renforcés par des experts de deux cotés pour former un groupe de travail charger de concevoir, d’élaborer, de mettre en œuvre et de suivre des plans d’actions communs.
Quant aux axes de partenariat, il a été retenu :
• l’accompagnement technique par l’ITA de la CLM. Ce sera le cas dans le cadre de la mise en œuvre du projet visant à créer 16 unités de transformation agroalimentaires ;
• la formation : il s’agit pour l’ITA de former tous les bénéficiaires des projets et programmes de l CLM désignés par ce dernier ;
• le contrôle qualité des produits : ainsi tous les produits fournis à la CLM par les unités de transformation doivent être désormais contrôlés par l’ITA quant à leur qualité sanitaire et nutritionnelle ;
• la diffusion des résultats de recherche de l’ITA : on suppose que la dissémination des innovations peut une bonne stratégie de lutte contre la malnutrition ;
• la recherche : beaucoup de questions de recherche restent à élucider ; il s’agit de i) la biodisponibilité des nutriments dans les farines produites, ii) les effets de l transformation sur la valeur nutritive des aliments, ii) etc.
• l’éducation/ la communication pour la nutrition.

Les deux délégations ont terminé la séance de travail en donnant rendez-vous bientôt pour la signature du protocole d’accord et la validation du plan d’actions commun.



Partager sur Facebook
Partager sur Twitter




PROJETS
ET
PROGRAMMES
CLIQUEZ ICI
RESULTATS
DE
RECHERCHES
CLIQUEZ ICI
ACTIVITES
CLIQUEZ ICI
PUBLICATIONS
CLIQUEZ ICI
EQUIPEMENTS
CLIQUEZ ICI
ITA ECHOS
CLIQUEZ ICI